Archives mensuelles : janvier 2014

Codefest intel XDK à Toulouse organisé par BeMyApp

Quelques mots pour vous parler du codefest sur l’intel xdk organisé par BeMyApp à l’Epitech de Toulouse auquel j’ai participé avec un ami.

Accueil & orga

Le staff de BeMyApp était très sympa, l’accueil était chaleureux et les gens souriants. Pour la salle, bien que pourvue en boisson et grignotages, c’était plus compliqué. Il y avait apparemment plus de monde que prévu et il a fallu dealer pour trouver des places assises (merci à celui qui nous a permis de nous poser). Au final, la salle était bondée mais dans une bonne ambiance.

Présentation

Nous avons eu deux intervenants Xavier Hallade d’intel et Olivier Gonthier Consultant Android chez Orange Vallée.

Pour faire simple, Intel propose un ensemble d’outils pour faire du développement mobile à partir d’un dev web. Parmis ces outils :

  • Un éditeur de code basé sur brackets dont je vous parle dans l’article Brackets, l’éditeur web expérimental à expérimenter !
  • Un designer pour créer ses applications avec du WYSIWYG
  • Un émulateur (Apache Ripple)
  • Un écran de test pour mobile
  • Un écran de debug qui utilise les debugger tools de chrome
  • Un compilateur qui utilise Apache cordova pour lier le « tronc » web aux capacités natives des devices
  • Un accès aux serveurx d’intel qui se chargent de la compilation
  • Une api de manipulation de composents & d’événements

La force du produit est le fait d’avoir un environnement de travail complet qui permette un développement mobile en HTML/JS/CSS quelque soit le device ciblé (android/IOS/blackBerry etc..)

Avantages:

  • On s’abstrait du SDK et de l’environnement du device cible
  • On reste dans le même environnement de travail pour créer son appli, la tester, la packager et la déployer (je n’ai pas testé la publication sur les stores)
  • Pour ceux qui sont perdus avec le design, l’éditeur graphique permet de créer des écrans rapidement
  • Utilisation d’un socle commun web (html/css/js) pour faire des applis vers différents os mobiles

Inconvénients :

  • On est dépendant d’une connexion internet
  • On doit faire confiance à Intel pour le code envoyé (On nous a assuré de la confidentialité du code. Au pire on peut toujours obfusquer avant d’envoyer)
  • L’éditeur est pour l’instant bogué (interface qui plante, composants qui disparaissent)
  • La peinture est fraîche, ça reste de la Beta 😉
  • Les performances contestables

Conclusion

Un bon accueil et une présentation sympathique, mais l’intel xdk ne m’a pas convaincu. La peinture est trop fraîche, les performances contestables (du moins pour les applications de démo) et les problèmes trop nombreux à l’utilisation. Ça reste cependant une bonne idée, il faut être attentif aux prochaines évolutions.

N’hésitez pas à le tester et à partager vos avis. Pour les plus motivés, il y a un challenge : http://codefestchallenge.bemyapp.com/

 

 

Brackets, l’éditeur web expérimental à expérimenter !

Profile

logo de l'éditeur Brackets

Découverte

C’est lors d’une discussion qu’on me conseilla Brackets (merci Sylvain). C’est un éditeur Cross plateforme, simple, gratuit avec une communauté active, fait par et pour des développeurs web.

Made with ♥ and JavaScript

Je le télécharge, l’installe, et…. ça ne fait pas tout ce qu’on m’a promis! Point d’inquiétude cependant car mon conseilleur me dit : « ça marche avec un système d’extensions, je vais te filer les miennes ». OK, en fait les extensions se trouvent et se téléchargent directement depuis l’éditeur.

capture de l'écran de gestion des extensions 

Utilisation

Extensions

Je vous donne une petite liste d’extensions que j’utilise :

  • Annotate : génération d’annotations de jsdoc
  • Beautify : format JS, HTML& CSS
  • Brackets Key Remapper : permet de modifier le mapping des raccourcis
  • Brackets Snippets : une extension pour créer et utiliser des snippets
  • brackets-code-folding : extension pour avoir du code folding
  • Display Shortcuts : montre les raccourcis en bas de l’écran
  • Interactive Linter : remonte les erreurs à partir de JSHint/JSLint/CoffeeLint en temps réel
  • HTMLHint : support htmlLint
  • Jade : support de jade.js
  • Reload in Browser : pour recharger le browser avec un raccourci clavier
  • Simple JS Code Hints : support un peu moins contraignant que le JSLint d’origine
  • Themes for Brackets : fourni une liste de thèmes pour personnaliser l’éditeur
  • Theseus for Brackets : debugging JS dans Chrome pour Node.js
  • Todo : gestion des todo du projet
  • Various improvements : tout est dans le nom

Les mises à jours sont régulières et sont en évidence dans le gestionnaire d’extensions.
J’ai eu un problème avec l’extension des thèmes, il suffit de recharger Brackets (F5 ou Deboguer>Recharger Brackets)
Le linter JS interactif est parfois capricieux, la plupart du temps, il suffit de sauvegarder et de formater le code (ctrl+alt+l).
Il existe bien d’autres extensions, je ne vous ai pas listé toutes celles que je teste, mais je vous laisse le plaisir de la découverte.

Sur un projet

Capture d'écran de barckets sur un fichier app.js (node.js)

J’ai découvert Brackets en créant mon premier projet Node.js.
Avec les extensions et une console, c’est plutôt confortable.
On peut ouvrir un dossier représentant le projet et l’arborescence est accessible dans un volet.
Les code linters interactifs permettent de limiter les problèmes syntaxiques.
Le formatage et la coloration syntaxique sont plus que correct.
J’ai regretté l’impossibilité de splitter la fenêtre, finalement je lance plusieurs instances de Brackets.

Capture d'écran d'édition de css avec Brackets
J’ai été un peu déçu par par Theseus qui ne propose pas une exploration des objets en profondeur, mais je vous en reparlerai dans un article ultérieur.

Il y a quand même pas mal d’instabilité mais comme les technos sont récentes et les mises à jours très régulières, c’est tout à fait normal et supportable.

Conclusion

Les moins

  • L’instabilité des extensions. C’est l’apanage de la jeunesse.
  • Le foisonnement d’extensions peut perdre un peu le néophyte (que je suis).
  • L’état BETA. Il manque des choses basiques comme le split d’écran.
  • La politique d’Adobe. On a vu comment ont fini certains projets, on peut légitimement se demander ce qu’ils vont faire de cet éditeur

Les plus

  • L’esprit. On voit la même inspiration que pour Sublime Text
  • L’ouverture. On peut suivre les évolutions, partager nos remarques, participer au développement
  • La communauté vraiment active, des mises à jours régulières et des extensions bien pensées
  • La mise à jour en live du navigateur sur les modifications dans l’éditeur
  • Les aides d’éditions (choix des couleurs, modification des CSS etc..)
  • Les interactions éditeur/Chrome (affichage en live des appels de méthode d’un serveur node avec Theseus)

En bref

Brackets est un éditeur vraiment prometteur. Si cet esprit reste et que la gestion produit est bonne, on aura certainement un des meilleurs éditeurs du marché. La seule ombre au tableau est le doute quand à la politique d’Adobe. Je vous encourage vivement à le tester si vous bossez sur du JS, HTML et CSS.